Créer mon blog M'identifier

Chassez le naturel, il reviendra au galop !

Le 22 avril 2013, 17:40 dans Humeurs 8

Des chardonnerets à la mangeoire

 

Hello !

Pardon de vous abandonner. 

Comme je vous le disais, le revers de la médaille de ce coin de Nature préservée, ce sont les travaux pour remettre la maison en état et à notre goût. 

Le résultat, c'est que je me suis "un peu" laissée prendre au piège du travail, bien évidemment, et ce même si je l'avais identifié, le piège... Qui était gros comme une maison (hi ! Hi !).

Il y a quelques jours, j'avais calculé avoir juste le temps, entre 2 rendez-vous, de passer une couche de peinture sur un mur. 

Passons sur les quelques contretemps qui m'ont "légèrement" agacée, et me voilà enfin prête. Tout était en place, je n'avais plus qu'à grimper sur l'escabeau... Quand, en me relevant rapidement, j'ai heurté une fois de plus, au niveau du front le coin de la fenêtre ! 

Mais cette fois, j'ai vu 36 chandelles ! Que ça a fait mal !

Chassez le naturel il revient au galop, la colère l'a emporté, et je me suis laissée aller derechef à quelques débordements verbaux contre...

Ces chers Anges, qui, je l'avais très bien senti pendant mes préparatifs, avec leurs contretemps, auraient préféré me voir me reposer sur le fauteuil !

Je grommelais intérieurement:

"Ca leur va bien à eux, "là-haut", de conseiller le repos, mais le travail, il ne va pas se faire tout seul, je n'ai pas encore le nez de "Ma sorcière bien-aimée". 

J'enrageais !

"Où est le problème ? Quand ce sera fini, je pourrai me reposer à loisir !"

Réponse, du tac au tac, de ces chers Anges:

"Mais quand ce sera fini, tu trouveras toujours quelque chose à faire !"

Oui, bon, ce n'est pas faux, alors j'ai tapoté "l'oeuf" rose et bleu sur mon front... 

Et me suis attelée à peindre le mur !

Le soir, j'ai eu une amie proche au téléphone, qui a du mal elle aussi à lever le pied (nous sommes du même signe, est-ce un "hasard" ?), et qui m'a parlé de ses problèmes de santé dus à la fatigue.

Je lui ai conseillé consciencieusement de se reposer et de prendre soin d'elle, l'assurant que quand le corps crie, il faut l'écouter, que c'est lui qui aura le dernier mot, etc.

Bref, tout ce que ces chers Anges me serinent à longueur de temps.

Je me suis couchée, le soir, avec l'âme sereine de celle qui a fait du bon travail, même si j'avais tous les muscles qui me brûlaient... Saine fatigue !

Mais quelques heures plus tard, des douleurs lancinantes dans le coude droit m'ont réveillée, me laissant peu de plages de tranquillité pour dormir un peu, car la douleur s'est étendue, au fil des heures, de l'épaule, jusqu'au poignet. 

Alors, les paroles à mon amie sur "le corps qui crie" résonnaient dans mes oreilles.

Voilà, chassons le naturel et il reviendra au galop !

Cela a permis à ces chers Anges de compléter leurs explications sur l'erreur qui consiste à vouloir rejeter le mauvais ego, au lieu de l'accepter puis d'amener la Lumière sur lui afin de le transformer.

"Le rejet, comme souvent dit, n'est pas un sentiment de la Lumière. Rejeter ainsi une partie de soi-même, serait une grave erreur. Cette partie de toi qui t'a amenée à croire que tu devais travailler, travailler, travailler... afin d'avoir le droit d'être sur terre, d'être considérée comme quelqu'un de "bien", donc dans le but d'être aimée, au moins DE NE PAS ETRE REJETEE ; cette partie de toi donc, elle est arrivée à cette conclusion et à ce comportement par erreur, certes, mais avant tout pour pallier des souffrances morales.

Elle n'en est donc pas pour autant à montrer du doigt, à honnir. Il est important de lui accorder de l'attention, de la compassion, de l'accepter, et de peu à peu l'amener à se défaire de ses idées fausses.

Ce faisant, tu garderas le bon côté: le courage, la responsabilité, la droiture, quand d'autres se déchargent sur leur prochain, mais en essayant de te rapprocher du juste milieu, en intégrant bien, peu à peu, le fait que se tuer au travail n'a aucune justification, et certainement pas celle de donner le droit d'être sur cette terre."

Voilà, j'essaie péniblement de mettre en pratique, même si je me décharge un peu sur le bras gauche, ce qui je l'avoue, n'est sûrement pas exactement ce que ces chers Anges attendent.

Dur de se débarrasser d'un conditionnement, j'ai l'impression d'essayer d'arracher un arbre pris dans les cailloux du Causse du Quercy !

Bonne fin de journée !

La Lumière qui transforme l'ego

Le 14 avril 2013, 19:06 dans Humeurs 0

Le chevreuil qui nous a rendu visite

un des 2 écureuils avec qui nous cohabitons. La photo est un peu floue car il est très vif.

 

Hello !

 

Revenons sur un sujet souvent évoqué par mes chers inspirateurs célestes: l'ego.

Rappelons que selon eux, vous le savez, il y a le bon ego: notre part de Lumière, qui veut notre bien, mais avant tout que nous soyons et restions surtout ce que nous sommes vraiment au fond de nous, notre être véritable, et le mauvais: notre part d'ombre, qui nous amène à perdre notre vraie Nature, en nous persuadant que là est notre salut.

On entend souvent et lit souvent qu'il faudrait écraser, détruire l'ego, voire même le "tuer". 

Ces chers Anges ont déjà déploré cette façon de penser, j'en ai parlé plusieurs fois.

Mais dernièrement, ils ont complété leurs explications: certes, cet ego (enfin le mauvais, la part d'ombre en chacun de nous), nous a trop souvent écarté de notre être véritable, notamment en nous laissant croire que pour ne pas être rejeté, donc pour être accepté et aimé, il convenait de se taire, "s'écraser", ou bien même ne pas tenir compte de ses désirs propres, voire se nier... pour ne pas faire de peine, ne pas entrer en conflit, ne pas faire de tort, etc. Les prétextes sont nombreux... Et à première vue semblent de bon aloi, non ??? 

C'est à rapprocher, d'ailleurs, rajoutent ces chers Anges, des discours de certains manipulateurs qui, sous prétexte de bonnes actions, vont nous amener à ne plus être ce que nous sommes vraiment, ce que nous voulons et devons être, mais nous soumettre à leur jeu dans la société, en nous amenant à faire LEUR travail, à les aider dans LEUR chemin, dans ce qu'ils estiment être LEUR mission... mais qui n'est pas forcément ni notre travail, ni notre chemin, ni notre mission sur cette terre, car notre premier travail, notre premier chemin, notre première mission, c'est de (re)devenir ce que nous sommes vraiment au fond de nous !

Bref, très souvent (trop souvent), notre mauvais ego nous a persuadé que les autres étaient plus importants que nous, donc que nous n'avions pas droit à notre, nos différences, et que même, nous devions instituer le sacrifice en mode de vie.

A première vue, cela semblerait justifié, de l'écraser et le détruire ce mauvais ego !

Sauf que la Lumière ne peut pas, raisonnablement, utiliser les mêmes méthodes que la part d'ombre.

Ces chers Anges font remarquer que la Lumière (Dieu, ou le nom qu'on veut bien lui donner), elle n'a pas vocation à "tuer" ni "écraser". La Lumière, elle irradie, elle éclaire, elle illumine. Il lui suffit donc d'être et elle éclaire le terrain de l'ombre, qui devient à son tour Lumière.

Car cet ego (le mauvais), font remarquer ces chers Anges, s'il nous a éloigné de notre être véritable, s'il a souvent mis en exergue des "défauts", il nous a aussi amené à développer des qualités morales.

En effet, en nous laissant croire que nous devions nous "écraser", nous sacrifier systématiquement, il nous a permis de développer de l'empathie, du respect envers les autres, des valeurs morales, de l'humilité...

Certes, ces qualités ne coulent pas d'une bonne source car reposant sur des bases erronées, mais elles n'en sont pas moins présentes et incontestables. 

Il suffira simplement d'ajuster sa façon d'être et de voir, en les dissociant de sentiments d'indignité, de culpabilité QUI NE SONT PAS JUSTIFIES, afin de les utiliser dans le véritable Amour, celui auquel chacun a droit (et non plus au seul service de quelques uns qui en profitent indûment)... Y COMPRIS DE SOI-MEME, et ceci non par obligation, mais par ENVIE !

Voilà, bonne fin de journée, avec la chanson de Jean-Jacques Goldman:

"Je te donne toutes mes différences,

Tous ces défauts qui sont autant de chances..."

Pâques du changement

Le 10 avril 2013, 11:40 dans Humeurs 0

 

Hello !

Ravie de vous retrouver !

Non, je ne me suis pas endormie dans les cartons ! Quoi que ce n'est pas l'envie qui manque !

Nous sommes dans la nouvelle maison depuis le jour de Pâques (excellente symbolique, non ?). Le site est magnifique, mon compagnon a moins mal, bien que nous n'ayons pas encore fait les aménagements électriques. 

Le revers de la médaile, car la médaille a toujours un revers, ce sont les travaux de remise en état qui font que nous campons dans le salon (très grand, heureusement) en attendant que les travaux avancent.

Bonne symbolique aussi, c'est que nous avons eu internet plus vite que prévu... juste le soir de mon anniversaire ! 

Petite parenthèse: merci beaucoup pour vos souhaits.

Cela dit, heureusement que les enfants sont venus nous aider, car 2 déménagements en moins de 3 mois, ça commence à fatiguer, même quand on a tendance à mettre le travail au premier plan et à reléguer l'amusement et la détente au fin fond des priorités...

Va falloir quand même songer à travailler là-dessus !

 

Alors le 3 avril, jour anniversaire du "départ" de mon amie médium, j'étais assez au radar, fatiguée et un peu tristounette. J'attendais "mon" petit signe de ces chers Anges, qui m'aurait donné des ailes (oui, pourquoi se reposer quand on est fatigué hein ?).

Mais la journée tirait à sa fin, et je n'avais toujours rien eu (ou rien vu, en tout cas). La fatigue aidant, je me suis heurté le crâne à l'angle d'une porte d'élément haut, dans la cuisine, ce qui m'a mise en rogne...

Contre ces chers Anges, qui étaient aux abonnés absents un tel jour, et qui n'avaient même pas le bon goût de refermer la porte du placard !

Oui, bon, il n'y a pas que la souffrance qui rende injuste, la fatigue aussi, apparemment !

Cela dit, j'ai rapidement regretté mon mouvement d'humeur, et pour tenter de me racheter, en allant ranger de la vaisselle dans mon buffet de cuisine vitré, je me suis adressée à la photo de qui vous savez, qui trône au fond de la partie vitrée:

- "Hello Joe !"

Cette photo, tirée d'un magasine, m'a été envoyée par courrier par une amie qui se reconnaîtra.

A peine prononcée ma phrase...

La photo s'est pliée en 2 !!!!

Oui, bon, c'était au niveau des plis, mais elle ne l'avait pas fait auparavant.

Est-ce un salut en réponse à mon salut un peu piteux, ou ces chers Anges voulaient-ils me dire que mon attitude les faisait rire (pliés en 2) ???

Peu importe, je sais bien qu'ils ne m'en tiennent pas rigueur, eux n'ont pas de jugements, d'a priori ni de mauvais ego, comme les "humains", et leur immense et réelle "humanité" leur permet de tout comprendre.

Pour preuve, juste après, le branchement du téléphone et d'internet ont été réalisés avec succès par l'électricien (nous sommes dans un lieu dit, et devons passer par le satellite).

Mais à mieux y réfléchir, il se peut que j'aie eu dès tôt le matin un petit signe, sans l'avoir réalisé sur le moment, car un chevreuil est venu dans notre jardin (il n'était pas encore clôturé), et l'a arpenté tranquillement pendant un petit moment, nous laissant la joie de l'observer tout à loisir.

Nous ne l'avons pas revu depuis dans notre jardin.

Allez, à bientôt, car il semble qu'il soit temps de quelque chose, mon petit réveil bleu a sonné ce matin, vers 6h30 (il est pourtant réglé sur 5h40 et n'a pas sonné depuis quelques mois).

Bonne journée !

Voir la suite ≫